Service de l'eau

BASE LEGALE

Les analyses sont effectuées conformément aux directives du Manuel suisse des denrées alimentaires et les normes appliquées sont celles des ordonnances fédérales dépendant de la Loi sur les denrées alimentaires.

La révision de l’Ordonnance du 1er mai 2002 oblige le distributeur à informer la population raccordée de la qualité de l’eau distribuée durant l’année. La présente information est rédigée dans ce sens.

TACHE DU SERVICE DES EAUX

Le Service des Energies a mis en place un autocontrôle des ouvrages nécessaires au pompage, au stockage et à la distribution de l’eau potable. Ce dossier a été approuvé par le Laboratoire cantonal. Par une surveillance permanente d'un grand nombre de points de processus et des analyses en laboratoire, nous assurons le bon fonctionnement des mesures mises en place.

L’eau distribuée est ainsi sûre et peut être consommée sans réserve.

PROVENANCE

Sources de la Molombe, station de pompage de l'Islettaz et station de pompage de la commune de Daillens

CONTROLES SANITAIRES

3séries de 2 échantillons et 1 prélèvements par le Laboratoire cantonal

BACTERIOLOGIE

Dans l'ensemble du réseau, l'eau était de très bonne qualité bactériologique en 2016.

PARAMETRES PHYSIQUES ET CHIMIQUES 2016

  • Dureté totale: 32.6 °F (degrés français), soit une eau trés dure.
  • pH : 6.9
  • Calcium: 104 mg/l
  • Chlorures: 15 mg/l
  • Magnésium: 16.1 mg/l
  • Nitrates: 13.3 mg/l
  • Sodium: 10.4 mg/l
  • Sulfates: 31 mg/l
  • Potassium: 1,3 mg/l
  • Hydrogénoarbonates: 356 mg/l

CONCLUSIONS

L'eau de Penthalaz correspond parfaitement aux normes d'eau de boisson pour 2016. C'est une eau riche en sels minéraux.

Les résultats d’analyses de l'eau peuvent être consultés ci-dessous.

icon Analyse d'eau 2013

icon Analyse d'eau 2014

icon Analyse d'eau 2015

icon Règlement communal sur la distribution de l'eau icon Eau - Tarifs fourniture de leau potable

RECOMMANDATIONS POUR UNE BONNE UTILISATION DE L'EAU POTABLE

  • Après quelques jours d'absence, il faut purger les conduites quelques instants avant de boire l'eau.
  • Il faut consommer uniquement l'eau du réseau d'eau froide, qui peut être stockée au frais dans un récipient fermé jusqu'à 24 heures.
  • Les machines à laver et autres appareils équipés d'un adoucisseur interne sont à régler sur 32oF (eau trés dure).

ECOGESTES

Ne pas confondre toilettes et poubelles

Les serviettes et tampons hygiéniques, préservatifs, coton-tiges et autres objets jetés dans les WC finissent dans les grilles placées à l'entrée des stations d'épuration, d'où on doit les retirer pour les acheminer vers une usine d'incinération. N'est-il pas plus simple de les jeter directement à la poubelle? Les médicaments périmés doivent être rapportés dans les pharmacies et les huiles et fonds de peinture sont collectés dans les déchetteries.

La litière pour chat jetée dans la cuvette des WC se dépose inéluctablement dans les canalisations car elle n'est pas soluble dans l'eau. Eliminez-la plutôt avec les ordures ménagères (et non avec les déchets compostables) !

haut de page

La chasse aux économies

En tirant la chasse d'eau des WC, on utilise près de 30% des 160 litres d'eau consommés par jour et par habitant. Pourtant, il n'est pas systématiquement nécessaire de vider le réservoir : interrompre l'écoulement en relevant le levier est un bon réflexe pour économiser l'eau. La chasse d’eau avec double bouton-poussoir permet une évacuation d’eau proportionnée. Pour les anciens modèles, il existe des dispositifs « deux volumes » qui fonctionnent correctement. Il est aussi souvent possible de baisser la hauteur du flotteur et ainsi diminuer la contenance du réservoir.

haut de page

Le dernier cri économique

Lors d’usage fréquent pour de faibles quantités, un robinet temporisé fonctionnant sur simple pression évite le gaspillage. Un mitigeur thermostatique fournit de l’eau directement à la bonne température et permet ainsi de gagner du temps et d’économiser de l’eau. Certains possèdent une fonction de blocage à 38°, ajoutant un gain de sécurité et d’énergie. Les modèles les plus sophistiqués, avec une cellule sensible, s’enclenchent et s’éteignent automatiquement au passage des mains. Leur surcoût peut être amorti en 3 ou 4 ans.

haut de page

C’est la goutte d’eau qui…

Le tiers de l'eau utilisée par les ménages s'écoule dans les lavabos, les baignoires ou les douches.

  • Prenez l'habitude de couper l'eau lorsque cela est possible : le temps de vous brosser les dents ou au milieu d'une douche.
  • Les douches sont moins gourmandes en eau que les bains. En ajoutant un mélangeur d’air sur la poignée de la douche, on peut limiter la consommation de presque 50% sans perdre la tonicité du jet
  • L'utilisation d'un mitigeur à levier permet de garder une température constante après un réglage initial, ce qui contribue aux économies d'eau.
  • Il faut pourchasser les fuites : un robinet qui goutte gaspille 35m3 d’eau par an ; un WC qui fuit à raison de 40 litres par heure dilapide 350 m3 par an ! L’effet n’est pas uniquement environnemental : pour mémoire, un mètre cube coûte actuellement 1.20 CHFr à PENTHALAZ



Administration communale

Place centrale 5 / Case postale 12
1305 Penthalaz

Téléphone 021 863 20 50